Biographie

Dès son plus jeune âge, Julie s’est passionnée pour le chant. Au retour de l’école, sa première activité était d’interpréter des personnages et de chanter dans son jardin. À 16 ans, Julie écoute pour la première fois des chanteurs lyriques, elle est impressionnée et attirée par la beauté de cet art. Dès cet instant, l’idée de devenir chanteuse d’opéra ne la quitte plus et la détourne de ses études pianistiques.

Elle suit assidûment les conseils techniques et interprétatifs de son professeur Daniel Ottevaere au Conservatoire de Valenciennes où elle obtient une médaille d’or de fin d’étude et un premier prix en perfectionnement, et à l’école Normale Alfred Cortot à Paris. Aujourd’hui, elle continue à se perfectionner sous la direction d’Olga Toporkova.

Sa curiosité pour une interprétation toujours plus fine, pour des choix stylistiques toujours plus raffinés pousse Julie à s’orienter vers différentes master classes où elle bénéficie notamment des précieux conseils de Renata Scotto, Tom Krause, José Van Dam, Natalie Dessay, Linda Watson, Bernarda Fink, Dietrich Henschel, Francisco Araiza, le metteur en scène Tito Capo Bianco et le chef d’orchestre Alberto Zedda.

D’octobre 2015 à juin 2017, Julie fait partie de l’International Opera Academy de Gand, dirigé par Guy Joosten, ce qui lui permet de se produire dans différents théâtres en Belgique (Concert Hall de l’Opéra de Gand et Anvers, Château d’Alden Biesen, etc.), ainsi que d’incarner les rôles d’Eleonora dans l’opéra Prima la musica e poi le parole  de Salieri ; et d’Euridice dans l’opéra Orpheus de Telemann (Bozar à Bruxelles, Hetpaleis à Anvers, CCHA à Hasselt, De Minard à Gand, la Chapelle Reine Elisabeth à Waterloo). Durant la saison 2016-2017, elle tient le rôle d’un Zwaantje dans la production Zwanemans de Guy Joosten au Hetpaleis à Anvers et au Vlaamse Opera à Gand.

Depuis août 2017, elle est artiste en résidence à la Chapelle Musicale Reine Elisabeth où elle suit régulièrement les cours de José van Dam et Sophie Koch et bénéficie du parrainage de Mr et Mme Peterbroeck de la fondation Butterfly. Elle y chante le rôle de Pamina dans l’opéra Die Zauberflöte de Mozart en Belgique ainsi qu’au Grand Théâtre de la ville de Luxembourg.

Ses talents artistiques sont reconnus à de multiples occasions : suite à sa nomination par la radio Musiq’3 comme représentante de la Belgique au concours Jeunes solistes des médias publics francophones, Julie gagne le prix du public. Plus jeune, elle remporte un 2ème prix au concours Flame à Paris ainsi qu’un 1er prix au concours de Lied Cobelli en Italie avec son partenaire pianiste Pablo Matias Becerra.

Engagée par L’Opéra Royal de Wallonie en 2018, Julie interprète le rôle de Cendrillon de Pauline Viardot dans une production pour jeune public qui fera le tour de la Wallonie. En 2019, Julie remonte sur la scène de L’Opéra Royal de Wallonie et interprète le rôle de l’Amour dans l’opéra Orphée et Euridyce de Gluck version Berlioz.

Julie a eu la chance de chanter à plusieurs reprises dans de prestigieuses salles de concert :
-A flagey avec l’orchestre de l’Opéra Royal de Wallonie des airs de Mozart sous la direction du chef d’orchestre Giampaolo Misanti ainsi qu’avec l’orchestre Les Métamorphoses le Requiem de Fauré sous la direction de Raphaël Feye
-Au Palais des Beaux-Arts avec l’Ensemble orchestral de Bruxelles et la Brussels Choral Society la partie soprano solo de Carmina Burana (Carl Orff) dirigés par Eric Delson
-A l’UNESCO à Paris la première partie du concert du pianiste Denis Matsuev
– Au Royal Festival Hall Stage de Londres la Composition for Mouths d’Oliver Beer à l’occasion d’un évènement privé
-Et d’autres nombreuses salles telles la salle de concert du Hofburg à Vienne ; le Théâtre Royal du Parc à Bruxelles ; le Château de Chimay ; l’amphithéâtre de Catamarca en Argentine.
En 2017, le duo qu’elle forme avec Pablo Matias Becerra est sélectionné pour prendre part dans le film Brussels swings commandé par Flagey et réalisé par Marie-Jo Lafontaine.

Elle se produit dans des festivals tels que l’été Mosan avec un programme dédié à la musique d’Enrique Granados ; le juillet musical de Saint-Hubert et le festival Durbuyssimo  dans des duos d’opéra avec la mezzo-soprano Katarina van Droogenbroeck ; le festival de Nancy avec un répertoire exclusivement allemand ; Cantus Formus où elle crée le  cycle de mélodies contemporaines de Jean Louis Mansart (Directeur de l’Ecole Normale) ; le festival de Vitré où elle chante en duo avec le célèbre baryton russe Vladimir Chernov ; Coup Opera en Hollande ; Musicamparts à Egreville en France et les Minimes à Bruxelles où elle a interprété l’Exsultate Jubilate de Mozart avec orchestre sous la direction de Jacques Vanherenthals.

Julie maîtrise plusieurs langues : le français (langue maternelle), l’allemand (langue paternelle), elle parle couramment l’anglais et a de très bonnes notions d’italien, de néerlandais et de russe, ce qui lui permet d’interpréter avec aisance un large répertoire de musique classique.

La tessiture de Julie est celle d’un soprano lyrique léger à l’écriture vocale flexible : elle chante des opéras de Mozart (Serviglia, Ilia, Aminta, Suzanne…), des opéras de Richard Strauss (Sophie, Zdenka), des œuvres baroques avec une belle aisance dans les cantates et les oratorios de Bach. Elle enrichit son répertoire en collaborant avec des compositeurs contemporains tel Qoutayba Neaimi.